Transition du secteur privé à l’humanitaire

Quelle est la motivation des personnes qui quittent leur métier pour s’engager dans l’aide humanitaire ? Comment peut-on passer du secteur privé à celui de la solidarité internationale ? Quelles sont les formations nécessaires ?

Yakpaoro Konomou est né en Guinée Conakry et a d’abord travaillé pendant 15 ans dans le domaine de la comptabilité et de l’administration pour un grand groupe international. Grâce à ce travail il avait une position très confortable et il a pu voyager un peu partout en Afrique et dans le monde. Mais en 2015 la Guinée, son pays, est touchée par l’épidémie d’Ebola. Cet événement va être le déclencheur de sa reconversion professionnelle.

Yakpaoro décide alors de retourner sur le continent africain mais cette fois pour se former. Il intègre une formation à Bioforce Dakar dans laquelle il va apprendre à gérer les aspects administratifs d’une mission humanitaire. Grâce à son expérience et à sa formation, il se fait embauché par Médecins sans Frontières. C’est alors que commence une toute nouvelle vie.

Après nous avoir présenté son parcours, Yakpaoro nous raconte la formation à Bioforce, sa première mission avec MSF et sa découverte du métier d’administrateur de la solidarité internationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *